L’A.C.P.

L’Approche Centrée sur la Personne est une pratique de la relation d’aide qui favorise l’émergence et la reconnaissance par la personne de ses qualités intrinsèques, pour lui permettre de tendre à se développer vers son plein potentiel.

L’ACP s’appuie sur la théorie de la personnalité et du comportement formalisée par Carl Rogers en 1951, qui considère la croissance comme une donnée essentielle de l’être humain.

« L’hypothèse centrale de cette approche peut être posée en peu de mots. Les personnes possèdent, dans leur for intérieur, des ressources puissantes pour se comprendre, pour transformer leur image de soi et leurs attitudes fondamentales, et pour diriger  leurs vies; ces ressources peuvent émerger dans un climat psychologique fait d’attitudes facilitatrices.

Trois conditions doivent être présentes pour que le climat psychologique facilite la croissance. Ces conditions s’appliquent dans la relation thérapeute–client, parent–enfant, leader-groupe, professeur–étudiant, cadre-personnel. Les conditions s’appliquent, en fait, dans toute relation dont le but est le développement de la personne. »

  Carl R. Rogers. « A Way of Being »1980

*  « L’Approche Centrée sur la Personne, Carl R. Rogers – Une Anthologie de Textes » éditions Randin 2001

 

Ce climat de croissance s’installe lorsque trois conditions fondamentales sont présentes dans la relation : l’empathie, l’accueil positif inconditionnel et la congruence (ou authenticité). Carl Rogers a par ailleurs démontré que des personnes incarnant ces qualités éminemment humaines peuvent faciliter l’émergence de changements profonds chez une personne en difficulté.

« J’ai constaté … qu’écouter entraîne des conséquences. Lorsque j’écoute vraiment une personne et les significations qui sont importantes pour elle dans l’instant, lorsque je n’entends pas seulement ses mots, mais elle-même, et que je lui fais comprendre que j’ai entendu ce que signifie pour elle son message, alors beaucoup de choses se passent … elle plonge dans une sensation nouvelle de liberté. Je crois qu’elle devient plus disponible au processus de changement. »

  Carl Rogers 1980

QUI EST CARL ROGERS ?

Psychologue et psychothérapeute américain, Carl Rogers (1902-1987) a reçu de nombreuses marques d’honneur au cours de sa longue carrière.

Son approche humaniste est connue, dès les années 40, sous le nom d’Approche Non Directive. Il pose ensuite les fondements théoriques de la ‘Thérapie Centrée sur le Client’. Carl Rogers encourage des centaines de recherches scientifiques sur ses hypothèses, gravant les premiers enregistrements d’entretiens pour mieux en déceler les processus. Ses recherches ont eu une influence sur la psychothérapie en révélant l’importance dans la relation d’aide de la qualité même de la relation, de l’empathie et de la tendance de chacun vers l’actualisation de son potentiel. L’introduction du terme ‘client’ signifie qu’il y a partage du pouvoir et du respect dans la relation d’aide.

Depuis les années 60 cette approche thérapeutique, devenue ‘Approche Centrée sur la Personne’, influence la relation d’aide, les groupes, la médiation, la pédagogie, le travail social… L’ACP a depuis donné naissance aux pratiques suivantes : l’Ecoute Active, le Focusing, la Pré-Thérapie, la Thérapie Expressive, la Thérapie par le Jeu, la Thérapie de Couple, le Groupe de Rencontre, la Communication Non-violente.

Carl Rogers a publié de nombreuses œuvres, diffusées dans plus de 40 pays, dont plusieurs sont des best-sellers : Le développement de la Personne, Relation d’aide et Psychothérapie, Liberté pour Apprendre, Les Groupes de Rencontre... L’ACP continue à se développer sur le terrain et dans les universités d’Europe, du Japon, d’Australie et des deux Amériques.

Jouissant d’une notoriété exceptionnelle de son vivant, il a été, la veille de sa mort, officiellement pressenti pour le Prix Nobel de la Paix.